Les salines et marais salants de Guérande - Le gros sel de la presqu'ile guérandaise - 44350
Visite 3V 360° - La Baule 360


Le gros sel et la fleur de sel de Guérande - L'Or blanc de Bretagne

La zone du Traict du Croisic :

Reconnu d’intérêt européen, le Traict du Croisic constitue un patrimoine naturel extraordinaire. Le Traict est un mélange de sable et d’eau.
Systématiquement recouvert par la mer à chaque marée, le Traict du Croisic compte 680 hectares de vasières et bancs de sables.
Sur la partie Nord du Croisic, le Traict constitue un paysage naturel unique. Cette zone humide permet à l’eau salée de rentrer profondément dans les terres et venir alimenter en particulier les marais salants de Guérande. Lors de la marée basse, le Traict du Croisic se vide quasi entièrement, ne laissant que deux bras navigables.

Les deux traicts (le petit et le grand) sont séparés des marais salants par une digue. Cet espace naturel, poumon d’une économie marine est classé zone « Natura 2000 ». 



Les Marais Salants de Guérande et le Traict du Croisic

Aux origines était le sel indispensable à la vie

On a la certitude que le gros sel du pays de Guérande était déjà "cultivé" et ramassé au IXème siècle après Jésus-Christ.

Le sel est source de vie. Son usage est répandu partout : conservateur, exhausteur de goûts, le sel est utilisé en gastronomie individuelle et industrielle. Son extraction de l'eau de mer n'en pas moins évidente pour autant. Pour en savoir plus, rendez-vous en bas de cette page avec la vidéo "C'est pas Sorcier"



Vitraux de l'Eglise de Saint-Guénolé de Batz-sur-mer et terres argileuses asséchées du pays de l'Or blanc

Vitrail de l'eglise du bourg de Batz-Sur-mer - Terre argileuse asséchée au pays des marais salants de Guérande
Vitrail de l'eglise du bourg de Batz-Sur-mer - Terre argileuse asséchée au pays des marais salants de Guérande
Vitrail de l'eglise du bourg de Batz-Sur-mer - Terre argileuse asséchée au pays des marais salants de Guérande


Les marais salants de Guérande : l'Or blanc de Bretagne  

Le pays de Guérande compte environ 1 850 hectares de marais salants, répartis en deux bassins distants d'une vingtaine de kilomètres :
Les marais salants occupent la partie orientale d'une vaste zone plane dont l'altitude maximale ne dépasse pas 6 mètres, située entre le coteau de Guérande au nord et la presqu'île du Croisic au sud qui la sépare de l'océan Atlantique.

À l'ouest :

Cette zone est presque entièrement isolée de l'océan par la pointe de Pen-Bron, à l'exception d'un passage de 500 m de large entre le port du Croisic et l'hôpital de Pen-Bron, qui permet à l'eau d'y pénétrer à marée montante grâce à deux bras de mer, localement baptisés les Traicts du Croisic.

  • La partie occidentale de la zone, plus proche de l'océan, forme un vaste estran, permettant de différencier les deux traicts l'un de l'autre : le Petit Traict au nord (chenal de Pen-Bron, puis étiers de Pen-Bron et de la Paroisse)

 

  • et le Grand Traict au sud (chenal des Vaux, puis étiers de Grévin et de la Croix) découvert à marée basse et recouvert à marée haute. Cet estran, qui fait partie du domaine maritime de l'État, est délimité par une digue construite au XIXème siècle. À la limite de l'estran et des marais, et entre les deux Traicts se trouve une presqu'île créée par les aménagements des marais salants sur le domaine marin appelé Sissable.

À l'est :

Les marais salants communiquent également avec l'océan par l'intermédiaire de l'étier du Pouliguen qui marque la limite administrative entre les communes de La Baule-Escoublac et du Pouliguen. La partie sud de cette étier devient ensuite un chenal qui abrite un port de plaisance : le port de plaisance de la Baule - Le Pouliguen

Les marais salants sont ainsi répartis entre les communes de

  • Batz-sur-Mer au sud,
  • Guérande au nord,
  • et pour une faible part de La Turballe au nord-ouest.

 



Aménagement des oeillets au pays de Guérande

conduits d'acheminement de l'eau de mer vers les oeillets


L'eau de mer est acheminée par des canaux jusque dans les oeillets, là où elle s'évaporera pour produire du sel

Oeillet : fin de cycle d'arrivée de l'eau de mer - production du gros sel et de le fleur de sel


Succession de tempêtes venant défier les fragiles écosystèmes de la presqu'ile guérandaise

Découvrez toute la météo et les marées sur le portail www.la-baule-360.com
Découvrez toute la météo et les marées sur le portail www.la-baule-360.com


Les Marais Salants sont et restent un écosystème très fragile

Les tempêtes Céline, Ciaran, Domingos

Novembre 2023 : pour la 3ème fois en une grosse semaine, ce sont trois dépressions autant anormalement creuses que très violentes pour la saison, qui viennent frapper de plein fouet la côte d'Amour et son fragile écosystème. Les fragiles oeillets du plat pays du sel blanc ont du mal à encaisser les assauts répétés du vent fort, des marées et de la pluie battante d'eau douce. Ces bassins en argile, où le sel de Guérande est récolté par évaporation de l'eau de mer, sont à présent asphyxiés car recouverts sinon ensevelis d'eau. La tempête Céline, à la faveur de très grands coefficients de marée et d'un vent outrageusement fort a monté des paquets d'eau de mer salée et de pluie d'eau douce sur les frêles remblais tout autour des marais salants.

 

De nombreuses brèches se sont constituées, laissant entrer l'eau venant inonder les précieux oeillets et les habitations

Côté de la digue principale, en front de mer, deux brèches se sont ouvertes sur des zones habitées près de Batz-Sur-Mer. On évoque des glissements de talus sur des centaines de mètres. Les travaux de remblayage et de confortement vont devoir être entrepris à une période automnale, alors que normalement ils sont pratiqués au jeune printemps de chaque nouvelle année.



Aller plus loin dans la compréhension de l'écosystème des marais salants de Guérande

Les marais salants de Guérande - Au pays de l'Or Blanc

Il convient de mentionner cet excellent reportage de Nolwenn Weiler en Octobre 2016, au sujet du bassin de Guérande producteur d'emplois atypiques, au Bilan Carbone quasi nul et dont le modèle social n'en est pas moins incroyable.  
"Un bien commun sauvé du béton et créateur d’emplois : les marais salants de Guérande"

Cet autre article de Bretagne Creative permet de comprendre le fonctionnement des salines productrices de sel au pays de Guérande.
"A la recherche du Commun dans les Marais salants de Guérande"

Autre source d'information fort utile pour celles et ceux désireux d'en savoir plus sur le métier de paludier au pays de Guérande. Le journal Ouest-France est parti à la rencontre des paludiers de Guérande pour nous dévoiler les secrets de ce métier, de la formation à l'exercice de la profession.
"Le métier de paludier : une formation unique au monde"



Pour extraire du sel de la mer il faut que l'activité soit économiquement rentable

Alors que le sel est récolté depuis le milieu du IXème siècle, cette activité n'a pas toujours été telle qu'elle parait à nos jours.
Dans les années 1970, l'activité de récolte du sel a même failli disparaitre car trop peu rentable. Néanmoins la perspicacité de certains audacieux et la constance de leur effort ont permis qu'aujourd'hui être paludier soit une activité professionnelle recherchée comme en témoignent les diverses vidéos déposées dans les panorama 3V 360deg en haut de cette page Web page : page 1 et page 2

Autrefois, l'activité était tellement lucrative, que les bateaux nombreux s'amarraient jusqu'au pied de la commune Guérande pour charger le fameux Or blanc et l'exporter au loin.

Aujourd'hui, les marais salants exportent 10% de la production de sel hors des frontières de métropole, dont vers l'Afrique. Ils sont environ 300 paludiers à oeuvrer pour récolter le sel. Ce sont environ 13.000 Tonnes de sel qui sont produites chaque année dans le pays de Guérande.



Aller plus loin ... Visite des marais salants de Guérande avec l'émission DES RACINES ET DES AILES




Lien vers cette visite virtuelle (permalien) :
https://la-baule-360.com/fr-fr/go/bee/237






Période de prise de vue : Hiver 2022
De jourL'après-midi


 Dans les Airs autour de la Commune


 Géolocalisation

Latitude : N47° 18'04.5"
Longitude : W2° 26'49.7"
Altitude (m) : 120 mètres

 Contexte météorologique

État de la Mer : Mer calme
Niveau de la Marée : Pleine mer / marée haute
Force du vent : Vent léger – 2 à 3 Beaufort


 Participez à la discussion !




Préférences de vie privéePréférences relatives à vos données personnelles
Votre vie privée est précieuse : nous la respectons.

NOTE : Vos changements seront appliqués dès la prochaine page que vous visiterez/chargerez.

En utilisant ce site, vous acceptez que nous utilisions des statistiques anonymes pour analyser notre trafic et améliorer votre expérience de navigation sur notre site, ainsi que des technologies et cookies pour personnaliser le contenu et les annonces. Ces informations anonymes peuvent être partagées avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse de confiance.

  • Nous ne collectons aucune donnée nominative.
  • Nous ne stockons aucun mot de passe.
  • Nous utilisons un algorithme sécurisé de haut niveau.