Au large de la Pierre Percée baie du Pouliguen mer de Saint-Nazaire estuaire de la Loire
Visite 3V 360° - La Baule 360


L'île de la Pierre Percée vue depuis la plage de Bonne-Source à Pornichet

Ilôt de la Pierre Percée


Histoire géomorphologique de l'île de la Pierre Percée

L'îlot de la Pierre Percée 

La Pierre Percée est un bien îlot, semble-t-il sorti de nulle part. Les deux iles émergeantes autour (ile des Evens et ile de Baguenaud) n'ont en effet ni sa composition ni son élévation.
En se penchant sur la géomorphologie de la presqu'île de Guérande et de La Baule, on découvre que le pays guérandais fait partie géologiquement et géographiquement du massif armoricain. Le relief à cet endroit de la région est composé d'une structure en marches d’escalier orientées NW-SE qui
se traduit par un relief de plateaux parallèles au pied desquels se trouvent souvent des zones basses envahies par la mer (encore nommées dépressions) :

  1. le plateau du Croisic (23m), étroit et proche des côtes actuelles, disparaît sous le niveau de la mer dans la baie de la Baule, où il se réduit à une série d’îlots inférieurs à 9m, alignés sur la pointe de Penchâteau (îlots des Evens, de Baguenaud et de Pierre Percée)
  2. le plateau de Guérande (le plus vaste et le plus élevé -61m-), qui disparaît devant l’embouchure de la Loire

Les falaises observables sur la côte sauvage, donc côté le Pouliguen et la commune Batz-Sur-Mer, représentent en fait la contremarche du bloc basculé.

Les dépressions (ou zones basses) sont au nombre de trois :

  1. Le marais du Croisic qui prolonge le plateau du Croisic
  2. La seconde, la Brière, dont le fond prolonge le plateau de Guérande
  3. En troisième, le bassin de Cambon

 Il y a 8000 ans, la mer venait jusqu'au pied du coteau de Guérande. A cette époque pas si lointaine, la grande côte actuelle était formée de trois îles : Le Croisic, Batz, Le Pouliguen.

Par la suite, des dépôts de sable ont formé des cordons sableux ou tombolos, qui ont réuni ces 3 îles.

Un refuge où les humains sont exclus - Une réserve ornithologique 

La Pierre Percée est assez inaccessible. Pas de plage, même à marée basse par fort coefficient. C'est un îlot rocheux qui culmine à une vingtaine de mètres au-dessus de la surface de l'eau où nichent une faune aviaire marine. Inaccessible, cet îlot est un excellent lieu de nidification. On y dénombre des espèces telles : la Sterne caugek, la Sterne pierregarin et l'Eider à duvet. Aujourd'hui, seul le Goéland argenté s'y reproduit.  

Une fois par an, l'homme y fait une incursion afin de procéder à un comptage des couples d’oiseaux marins nicheurs. 




Lien vers cette visite virtuelle (permalien) :
https://la-baule-360.com/fr-fr/go/bee/88






Période de prise de vue : Été 2021
De jourLe Matin



 Géolocalisation

Latitude : N47° 13.239'
Longitude : W2° 20.625'
Altitude (m) : 0 mètres

 Contexte météorologique

État de la Mer : Mer calme
Niveau de la Marée : Marée mi-hauteMarée à moyen coefficient
Force du vent : Vent léger – 2 à 3 Beaufort


 Participez à la discussion !




Préférences de vie privéePréférences relatives à vos données personnelles
Votre vie privée est précieuse : nous la respectons.

NOTE : Vos changements seront appliqués dès la prochaine page que vous visiterez/chargerez.

En utilisant ce site, vous acceptez que nous utilisions des statistiques anonymes pour analyser notre trafic et améliorer votre expérience de navigation sur notre site, ainsi que des technologies et cookies pour personnaliser le contenu et les annonces. Ces informations anonymes peuvent être partagées avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse de confiance.

  • Nous ne collectons aucune donnée nominative.
  • Nous ne stockons aucun mot de passe.
  • Nous utilisons un algorithme sécurisé de haut niveau.