L'île des Evens par marée basse - Découverte et multiples points de vue

flanc ouest de l'ile des Evens en baie de La Baule
flanc est de l'ile des Evens en baie de La Baule


L'île des Evens - Un refuge qui marque la fin de baie du Pouliguen - La Baule avant le grand large

L'île des Evens : une île hospitalière non sans danger   

L'île des Evens est sans ambiguïté un petit ilot hospitalier pour qui vient y faire une halte le temps d'une matinée ou d'une après-midi. Il y fait bon, une fois au sec, de regarder la baie et le chemin parcouru, tous ces zigzag effectués (autrement nommés des bords tirés) pour parvenir à cet sorte d'atoll en bout de baie.
Sur les Evens, on n'y trouve que du sable et que des récifs. Et à marée haute par grand coefficient, le triangle de sable restant au sec ne dépasse guère les 300m². Les houles s'y croisent venant chevaucher les flancs Nord et Sud. Le spectacle y est plus beau que sur l'île voisine de Baguenaud.    

A contrario, par marée basse à moyen et grand coefficient, l'île des Evens révèle toute son étendue. Les marins attentifs comprendront mieux pourquoi il faut emprunter les chenaux Nord et Sud pour entrer et sortir de la baie du Pouliguen et contourner ce récif. 

En effet, une sorte de barrière rocheuse vient s'étirer vers le Nord et vers le Sud de cet amer créant une sorte de bouclier protégeant toute la baie des fortes houles d'Ouest et de Sud.

 

Ces récifs et hauts-fonds sont totalement invisible par marée haute, et quasi insoupçonnables. Il arrive que des voiliers à tirant d'eau non démesuré se retrouvent échoués sur cette barrière rocheuse.

Cette délimitation naturelle de fond de baie de La Baule tient à la géomorphologie de la presqu'île guérandaise.

Depuis la création du parc éolien en mer de Saint-Nazaire, sur l'île des Evens on n'a jamais été aussi proche des éoliennes tout en restant au sec. Les machines à vent sont installées entre 12 km et 20 km au large et immergées à des profondeurs variant entre 12 et 25 mètres. Elles tutoient le ciel à 180 mètres, pales comprises, presque une moitié de Tour Eiffel. L'île des Evens est à 4 kilomètres du centre et fond de la baie de La Baule (ce qui représente à la voile un trajet allant de 15 minutes à 3 heures environ, selon le matériel utilisé, la force et l'orientation du vent). Sur les Evens, on s'est donc rapproché d'un tiers de la distance parc éolien - continent. Avec un tel rapprochement les éoliennes ont une toute autre dimension.



L'île des Evens par marée haute - 3 ilôts au fond de la baie du Pouliguen



Les Evens : une destination désirée des baulois

Les Evens sont la destination phare de la baie de La Baule.

En kayak, en dériveur, en planche à voile ou catamaran et même à la nage, l'île des Evens est une destination incontournable des pratiquants et adeptes des sports nautiques. Mais attention à la météo marine.

L'île des Evens est également appréciée des engins motorisés : jet-ski, semi-rigides, ... Cinq minutes suffisent pour rejoindre cet ilot central de la baie de La Baule depuis le port de La Baule - Le Pouliguen. Non sans dire que les 3 ou 4 kilomètres sont avalés à grande allure. 

L'île des Evens est un lieu incontournable pour les pique-nique estivaux : nombre de frêles esquifs y sont "beachés" ou accostés le temps de ce petit séjour. Le temps d'une marée montante ou descendante. 

L'île des Evens est également un lieu magique pour s'initier au kitesurf. Idéalement ventée, et sans dévente causées par les immeubles du front de mer de La Baule, l'ilot bénéficie des vents dominants d'Ouest. Et par vents de terre (vent d'Est), sous bonne escorte, aux Evens on bénéficie d'un terrain de jeu idéal.

L'île des Evens c'est aussi un point virtuel pour s'essayer à la vitesse. Planches à voile, kite-surfs, catamarans, wing-foils … « Être le plus rapide sur une distance déterminée, à bord du support de son choix. » C’est le principe très intuitif d’une base de vitesses pour les sports de glisse



Sur l'île des Evens en limite de la baie de la Baule le temps ne compte presque plus

Aux Evens, la civilisation n'existe (presque) plus

Au-paravent, avant que le parc éolien ne soit érigé juste derrière l'île des Evens, tout échouement (donc échouage volontaire) sur l'une des berges de l'île des Evens était ressenti comme une satisfaction, une pause méritée, un objectif atteint, et ... l'assurance d'une prise de recul vis à vis de la civilisation.
Là, il n'y a plus de bruit de voiture, ni de voix. Rien que le ressac de la mer sur les berges et ce bruit si caractéristique des vagues déferlant sur la plage. Sitôt la butte de sable franchie, on pouvait s'exposer face à l'océan, où à perte de regard il n'y avait que de l'eau et du vent.

Dépaysement assuré, conquête assouvie, aller aux Evens était la garantie de quitter le continent pour prendre et vivre au sens vrai comme au figuré le recul que confère le pouvoir et la chance de naviguer.
A présent, de voir ou de ressentir dans le dos ces machines aux hélices monstrueuses si proches de l'île, restitue une sensation toute autre : d'un côté celle d'avoir fuit la civilisation et son industrialisation mécanique et touristique et de l'autre sitôt tourné vers l'océan atlantique, de s'être rapproché à le toucher, d'un monde digne d'un film façon "La Guerre des Mondes". 

L'le des Evens face à La Baule par marée basse est un refuge pour les oiseaux


Les éoliennes  au large de la baie du Pouliguen - La Baule

Vu sous l'angle de la pratique de la voile

Le havre de paix qu'était l'île des Evens avant ces éoliennes, est devenu l'antichambre d'une machine d'apparence infernale dont les pales brassent le vent et distribuent des salves de rafales d'air.

Cette sensation est paradoxalement moins oppressante 

lorsque vous venez aux Evens à l'aide d'un esquif à moteur. Auquel cas, rien que le bruit vrombissant du moteur vous empêche de vivre ce sas de décompression.
La vue, à proximité, des 80 éoliennes ne procure alors plus trop de rupture avec le décors originel.

En ce cas, l'île des Evens ressemble à une antichambre d'un parc industriel implanté en haute mer (de la surface de Belle-Ile en mer).



Les deux flancs Ouest et Est de l'ile des Evens par marée basse

plage sur flanc Ouest de l'ile des Evens face à La Baule
plage sur flanc Est de l'ile des Evens face à La Baule


L'île des Evens en baie de la Baule - Dans l'alignement pointe de Penchâteau Baguenaud Pierre Percée

pointe ouest de l'île des Evens face à la pointe de Penchâteau du Pouliguen
depuis le sommet de l'île des Evens face au grand large océan atlantique
depuis le sommet de l'île des Evens face à la baie de La Baule



Lien vers cette visite virtuelle (permalien) :
https://la-baule-360.com/fr-fr/go/bee/8






Période de prise de vue : Été 2021
De jourL'après-midi



 Géolocalisation

Latitude : N47° 14.657'
Longitude : W2° 23.229'
Altitude (m) : 0 mètres

 Contexte météorologique

État de la Mer : Mer modérée
Niveau de la Marée : Basse mer / marée basseMarée à moyen coefficient
Force du vent : Vent modéré - 4 à 5 Beaufort


 Participez à la discussion !




Préférences de vie privéePréférences relatives à vos données personnelles
Votre vie privée est précieuse : nous la respectons.

NOTE : Vos changements seront appliqués dès la prochaine page que vous visiterez/chargerez.

En utilisant ce site, vous acceptez que nous utilisions des statistiques anonymes pour analyser notre trafic et améliorer votre expérience de navigation sur notre site, ainsi que des technologies et cookies pour personnaliser le contenu et les annonces. Ces informations anonymes peuvent être partagées avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse de confiance.

  • Nous ne collectons aucune donnée nominative.
  • Nous ne stockons aucun mot de passe.
  • Nous utilisons un algorithme sécurisé de haut niveau.